Au nom des chrétiens ?
25 février 2007

Au nom des chrétiens ?

Le lieu appelé « la Chapelle » résulte d’un don fait par une paroissienne à l’Eglise. Son testament précisait qu’il ne pouvait être ni vendu ni loué. Seulement, il a longtemps été laissé à l’abandon.

Il y a treize ans, il a été repris par une association. Celle-ci, après de gros travaux, a aussitôt remis l’autel à l’archevêché et les statues à d’autres chapelles. Puis, elle en a fait - avec le consentement de l’Evêque de l’époque, Monseigneur Collini - un lieu de rencontres, de débats, de dons et de contre dons, bref : de recherche commune d’un autre sens à la vie que le profit.

S’y succèdent conférences, débats, réunions, résidences d’artistes, expositions, danse, théâtre...

L’Atelier Idéal est l’association qui gère et anime les activités du lieu. Ce nom nous l’avons emprunté au poète Jiri Volf, poète mystique, mort en cette chapelle en février 93, quelques mois à peine avant que nous nous y installions. Ce lieu nous le voulons ouvert à tous ceux qui ne cherchent pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. Nous y agissons animés de notre seule certitude qu’un monde juste, fraternel et pacifié, se construit au jour le jour avec des hommes libres, conscients, c’est-à-dire habités de culture, de poésie, d’histoire et de révolte.

Aujourd’hui, à cause d’un projet soutenu par la mairie, l’actuel archevêché s’apprête à vendre - contre la volonté testamentaire de la donatrice - le lieu à l’association Habitat et Humanisme.

Le soutien de la Mairie de Toulouse s’est manifesté par l’appel public fait aux SDF par l’adjointe au maire, Mme De Veyrinas. Elle a demandé à nos frères les Enfants de Don quichotte de l’aider à déloger les actuels résidents de la Chapelle. C’est-à-dire qu’elle a appelé des pauvres à expulser d’autres pauvres.

L’Eglise a toujours mis en avant un message généreux de solidarité, de charité et de mépris pour les richesses matérielles. Tout chrétien y est attaché : c’est la possible mise en acte de sa foi. Nous tenions à vous avertir des agissements pratiqués en votre nom. Chacun, ainsi informé, pourra agir en son âme et conscience, conformément à son éthique.

Pour vous informer par vous-même et vous faire votre propre opinion :

— L’archevêché de Toulouse - 24/26 rue Perchepinte : 05.61.52.06.51

— La Chapelle - 36 rue D.Casanova, à Toulouse : 05.61.12.37.55


Télécharger ce communiqué en version PDF et diffusez-le !