Ouverte sur le quartier et sur la ville, la chapelle accueille régulièrement des projets portés par d’autres associations ou groupes qui investissent alors le lieu, l’Atelier Idéal étant alors très souvent co-organisateur de ces évènements.

Notre solidarité n’est (toujours) pas confinée !
vendredi 1er mai 2020

[communiqué en version PDF]

Impossible de ne pas le savoir aujourd’hui, depuis le début du confinement, les personnes mal logées, souvent avec peu ou pas de ressources, sont encore plus isolées de la solidarité et de l’entraide pour vivre dignement. Certain·es, qui avaient des petits boulots, les ont perdus. Il est désormais encore plus difficile d’accéder aux colis alimentaires, de faire la manche ou de faire de la récupération de nourriture.
Dans ce contexte, se renforce et se développe une initiative de collecte et de redistribution alimentaire portée par plusieurs collectifs toulousains. Une solidarité inter-quartiers s’est ainsi mise en action au quotidien, permettant des distributions dans différents lieux de Toulouse, à raison d’une fois par semaine et par lieu.

Merci à toutes et à tous d’avoir donné et d’avoir relayé l’info ! Merci d’avoir joué de solidarité là où les « autorités » (l’Etat, le Département ou la Mairie…) ne prennent toujours pas leurs responsabilités.
Par leur manque de réactivité, ces autorités démontrent encore une fois clairement qu’elles préfèrent ignorer volontairement la précarité à laquelle le système nous soumet. Pour exemple, il y a trois semaines, la préfecture a préféré bloquer des camions de la Banque alimentaire qui devaient fournir des lieux de distribution sous prétexte d’une surévaluation du nombre de personnes concernées (lire aussi le communiqué de 5 associations qui attaquent la Préfecture, la Métropole et la Mairie en justice). L’arrogance et l’aveuglement du préfet l’empêchent d’envisager les conséquences directes de ses prises de position.
L’indifférence et le cynisme des autorités se sont également manifestés face à l’absence d’accès à l’eau dans certains squats, ou par la fermeture des sanisettes et des parcs contenant des points d’eau essentiels pour les plus précaires.
Pour lui ouvrir les yeux, il faut que les médias relèvent les incohérences et l’iniquité des interventions de l’Etat (à lire ici). En définitive, et on ne s’en étonne plus, on ne peut compter que les un·es sur les autres !

La solidarité et l’autogestion collective restent les meilleures ripostes face aux atteintes libérales d’un Etat capitaliste. Et c’est ce qu’on tente de faire au mieux. Depuis le 23 mars, c’est plus de 20 lieux qui se sont associés pour collecter des denrées, toute la ville est désormais concernée ! Ce sont des dizaines de personnes qui se sont relayées pour ranger, trier, organiser, nettoyer et finalement réacheminer des centaines de colis alimentaires vers les plus précaires confinés en squats ou en hôtels. Grâce à la cagnotte en ligne, ce sont aussi près de 30 000 € qui ont été dépensés pour compléter les dons en nature.

Face au capitalisme et au mépris de l’Etat,
la solidarité et l’autogestion sont la solution !


Avec le prolongement du confinement, les contours encore imprécis de la logique du déconfinement, les besoins d’approvisionnement en nourriture et en produits d’hygiène ne faiblissent pas. Nous relançons donc notre appel à une solidarité inter-quartiers.

Nous avons toujours besoin de :

  • produits d’hygiène : savons, dentifrice, papier toilette, mouchoirs, shampoing,… et SURTOUT produits pour Bébés (couches n°2, 5, et 6, lait infantile en poudre n°1, 2, 3, lingettes, shampoing, crème hydratante, sérum physiologique ...)
  • nourriture  :
    - en priorité : riz, semoule moyenne, farine, oeufs, concentré de tomates, pâte d’arachide, sel, poivre, piments, huiles de cuisson, viandes Hallal (poulet, dinde, boeuf).
    - Dattes, sucre, miel, levure, lait, thé, café, épices, bouillons...
    - autres : yaourts, fruits, légumes (dont ails et oignons), gâteaux, pain, lait
  • jerricanes pour transport d’eau et bouteilles (certains lieux ayant toujours un accès à l’eau inexistant ou difficile),
  • MASQUES fabriqués par vos soins (exemple de tutoriels),
  • produits médicaux : paracétamol, huile essentielle de ravintsara, magnésium,
  • produits de nettoyage : lessive, produits nettoyant multisurfaces, vinaigre, éponges, savon, gel hydroalcoolique (ou produits pour le fabriquer : aloe vera, glycérol, glycerine, alcool à 95°, eau oxygénée à 3%)

Si vous connaissez des familles ou des personnes isolées, mettez nous en contact avec elles.
Si vous avez des plans récup, ou si vous voulez contacter les grossistes qui sont près de chez vous pour de potentiels invendus, n’hésitez pas à le faire et à nous informer à :

confinement-solidaire31 (at) riseup.net

Lieux de collecte répartis dans les quartiers toulousains et autour !

Lien vers la cagnotte en ligne :
www.helloasso.com/associations/la-chapelle/collectes/notre-solidarite-n-est-pas-confinee

Lien vers la cagnotte de soutien de l’association de santé communautaire GRISELIDIS, pour les Travailleur·euses Du Sexe (TDS) en difficulté : www.griselidis.com/node/89

Lien vers une liste des lieux de distribution pour les personnes isolées :
www.coeur-de-ville.com/images/2020/Aides-alimentaires-crise-sanitaire.pdf

Notre solidarité n’est (toujours) pas confinée !


Cet appel est soutenu par :
CEDIS · Association Atelier Idéal (à La Chapelle) · Collectif Russell · Collectif AutonoMIE · Groupement Pour la défense du travail Social (GPS) · Solidarity Union · Droit Au Logement 31


Grand jeu concours : retrouve les 5 personnes confinées au milieu des dons collectés !