Petits services entre amis : le Conseil Général
- Chapitre 11 -

Chapitre 11 - PETITS SERVICES ENTRE AMIS : LE CONSEIL GENERAL

De la même façon que pour le CU, Habitat et Humanisme déclare (cf. la Dépêche du Midi du 15/12/06) bénéficier du soutien du Conseil Général. Cette vieille rumeur avait donc une réalité ?

Le personnel du Conseil Général se renseigne à nouveau. Rien, il n’y a pas de dossier déposé au nom d’Habitat et Humanisme.
Insistant, nous saisissons notre Conseiller Général, M. Fabre, nouvellement président de la commission traitant des logements sociaux. Il se renseigne. Toujours rien.
Entre temps, Habitat et Humanisme réaffirme avoir le soutien de cette institution. Un ami nous informe aussi qu’un dossier circule au Conseil Général, dont le personnel n’est pas informé, peut être pas même le président.
Nous écrivons alors à M. Izard, président du Conseil Général (cf. lettre à Pierre Izard du 06/12/06). Celui-ci nous répond, et ce sera bien le seul, et dans des délais raisonnables, que le Conseil Général ne finance pas les projets de maison-relais : « nous considérons que les subventions de fonctionnement accordées par l’état ne garantissent ni l’équilibre financier, ni la pérennité de ces structures. ».(cf. lettre de Pierre Izard du 21/12/2006).

M. d’Agrain, qui détient mystérieusement cette lettre, déclare le 19 janvier 2007 dans une entrevue avec l’un d’entre nous : « d’accord ou pas, M. Izard sera bien obligé de financer », et que lui, M. d’Agrain, président d’Habitat et Humanisme Midi-Pyrénées, avait dans cette institution, un appui solide.

chapitre précédent sommaire de la chronologie chapitre suivant