Ouverte sur le quartier et sur la ville, la chapelle accueille régulièrement des projets portés par d’autres associations ou groupes qui investissent alors le lieu, l’Atelier Idéal étant alors très souvent co-organisateur de ces évènements.

Le mot du Concierge
... règles de fonctionnement du lieu ...

Le mot du concierge

un évènement à la Chapelle ? ... Mode d’emploi !


Cher tous,

Si les évidences étaient évidentes, je ne vous dirais pas qu’il faut avoir le souci de respecter le spectacle (quel qu’il soit) et vos oreilles. Mais à l’évidence les évidences ne sont plus évidentes.

Aussi, sachant combien l’être humain est la proie de ses humeurs et à quel point il peut être sourd aux cris de ses oreilles, n’hésitez pas à faire des pauses : un spectateur attentif est un spectateur vivant. Je vous rappelle qu’il est possible de sortir dans le jardin à tout moment, pour s’aérer, hurler, fumer une cigarette, se remaquiller, repeindre son complet veston, ramper dans l’herbe, courir après le vent, grimper aux arbres pour apostropher les nuages ou les antennes TV.

Eh oui, dehors, il y a le ciel qui vous regarde avec son soleil ou ses étoiles, la rue et ses voitures, le Conseil Général ...

Pour vivre un spectacle à la Chapelle, sont très souvent à votre disposition :

• des matelas (siestes non chronométrées)

• un buffet (nourriture comestible),

• des coins pour bavarder, rire, lire, rêver, jouer au rami,

• des toilettes dans le jardin*

• parfois même, un concierge pour toute angoisse concernant votre survie et votre confort durant l’évènement visité (pour les questions existentielles, prévoir un chéquier).

A quoi peut-on reconnaître le concierge ?

Généralement à votre service, parfois il dort ou mange. Un panneau dans un des coins de la Chapelle (voir plan 2B) permet de savoir ce que fait le concierge, d’être au courant de sa disponibilité, de son état mental et de l’état de ses réflexions concernant... eh bien, concernant ce à quoi il réfléchit.

Quelques règles de bon aloi :

- Si vous êtes dotés d’un engin de rit urinaire : viser la cuvette, éviter le lilas.

- Toulouse étant la cité de l’espace, je n’ai pas mégoté pour délimiter au sein de la Chapelle des lieux propres à l’activité consistant à faire des nuages en attrapant le cancer. N’hésitez pas à vous renseigner.

Tant que j’y pense : vous ne participez pas à l’élaboration d’une carte du ciel géante en mégots. Vous pouvez donc les jeter dans les cendriers et autres endroits judicieusement prévus à cet usage. Je vous rappelle que l’herbe ne repousse pas et que les fauteuils sont malheureusement plus inflammables que pucelles et puceaux au printemps.

- Les animaux même tenus en laisse et surtout les girafes, ne sont pas admis à la Chapelle.

- Le voisinage est plein de voisins. Parmi eux, certains sont peut-être des enfants en bas âge ou des commandos marines. Aussi par prudence élémentaire, je vous demande de ne pas faire de bruit dans le jardin passé 22h. La plupart des spectacles se clôturent d’ailleurs au plus tard à cette horaire.

Et pour finir, n’oubliez pas de beurrer vos tartines du bon côté.
Merci d’être venus.

Le concierge

(*) Choses à savoir sur les toilettes :

Ne mettez pas le papier là où vous avez fait mais dans le seau prévu à cet effet. Messieurs, étant donné le degré de civilisation atteint par notre société, sachez que cela ne servira à rien de marquer votre territoire en répandant des jets d’urine malodorant contre les troncs de ces marronniers, acacias, noisetiers, bananiers, tilleuls, figuiers, pins et marguerites qui ont trop longtemps été vos victimes muettes.