Communiqué de presse (ERRATUM)
Dimanche 23 septembre 2007


Dimanche 23 septembre 2007

ERRATUM :

Contrairement aux paroles de son Président reproduites dans notre communiqué de presse du 17 août 2007, et d’après les plans du permis de construire maintenant en notre possession (et bientôt en ligne sur ce site), Habitat & Humanisme Midi-Pyrénées ne projette plus de raser la Chapelle.

H&H affirme en effet vouloir instaurer une "cohabitation" (pour le moins forcée ! ...) en maintenant le bâtiment de la Chapelle et en construisant "uniquement" sur le jardin.

H&H ne tient donc aucun compte de la volonté des habitants du quartier qui avaient fait classer ce jardin comme espace vert inconstructible dans le nouveau Plan Local d’Urbanisme.

H&H ne tient donc aucun compte de la maison attenante (qui serait démolie selon leurs plans) qui est actuellement un centre névralgique pour les associations du lieu qui l’utilisent comme lieu de réunion, cuisine collective où sont préparés les repas des soirées RELACHE et de tout évènement organisé sur le lieu, etc ...

H&H ne tient aucun compte du fait que cette petite maison soit actuellement habitée par un membre de l’association l’ATELIER IDEAL (permettant ainsi l’accueil et l’entretien régulier du site).

H&H ne tient aucun compte du rôle essentiel du jardin dans la vie et la survie même des associations du lieu (notamment les AMAPs) puisque, si une petite partie du jardin serait maintenue à l’arrière du site, cette portion congrue deviendrait le jardin privatif de la résidence de 3 niveaux que H&H voudrait construire.


L’immeuble envisagé par Habitat & Humanisme au 36 rue Casanova ...

H&H ne tient aucun compte de l’avis défavorable de l’architecte des Bâtiments de France pour ce permis de construire (avis certes uniquement consultatif).

H&H ne tient aucun compte du fait que les 2 toilettes pour le public seraient rasées selon leurs plans.

H&H ne tient aucun compte des besoins en lieux de stockage et en lieux de confection de décors pour les associations du lieu, ou les compagnies de théâtre y résidant régulièrement, ... (suppression de l’accès aux abris attenants dont un, actuellement aménagé en cuisine d’été, serait d’ailleurs détruit).

H&H prévoit un accès à la Chapelle qui se ferait au milieu d’un parking de 6 voitures, au travers du rez-de-chaussée de la résidence, avec une hauteur forcément limitée ... ne garantissant nullement l’accès à la Chapelle pour du matériel et des décors de spectacles encombrants ... (la marionnette du spectacle DON QUICHOTTE n’aurait, par exemple, jamais pu franchir ce passage restreint ...)

H&H nous propose une "cohabitation" dans laquelle les associations du lieu seraient cloîtrées dans le bâtiment de la Chapelle, entourée d’une clôture...

H&H n’a visiblement pas la même définition du "VIVRE ENSEMBLE" que les associations du lieu ...

Nous vous laissons prendre connaissance des plans du permis de construire/démolir pour vous faire votre opinion !

Les associations du lieu-dit la Chapelle.