Le projet d’Habitat & Humanisme
La Chapelle risque d’être rasée !

En parallèle de ce qui se passe dans les autres squats associatifs toulousains tels que le CLANDé ou le Couvent, l’Atelier Idéal vient d’apprendre qu’une grave menace pèse sur l’existence de la Chapelle et du projet qui y est mené.

Une association (Habitat et Humanisme) a déposé en février 2006 une demande de certificat d’urbanisme pour construire, sur le site de la chapelle, avec la bénédiction de la mairie et de l’archevêché, des logements sociaux d’urgence (maison relais avec hôtesse). Le service urbanisme de la mairie a validé le certificat d’urbanisme de H&H en 4 jours seulement, et ce, 3 jours avant, le passage du POS (plan d’Occupation des Sols) en PLU (Plan Local Urbanisme), lequel PLU considère comme espace vert l’actuel jardin. Le projet de H&H est justement de construire à cet emplacement un immeuble de 4 étages avec parking...

Depuis bientôt 14 ans, c’est donc l’attaque la plus sérieuse et concrète sur le lieu comme le confirme la rencontre que l’Atelier Idéal a eu avec les représentants de cette association, le vendredi 13 octobre.

CITATIONS CELEBRES

« Notre pays est traversé par un grand nombre de crises dont celle du logement, condamnant des personnes à attendre, jusqu’à pâtir de ne point obtenir ce minimum de dignité que représente un toit décent.
Cette crise fait des victimes. A commencer par ces enfants pauvres qui vivent dans des squats. Qui s’en soucie vraiment, comme si nous ne voulions, ni trop voir, ni trop entendre pour garder un semblant d’innocence. »

Georges VAUZEILLES (Président de la Fédération
Habitat et Humanisme) & Bernard DEVERT (prêtre, fondateur d’Habitat et Humanisme) - Editorial du journal de la Fédération Habitat et Humanisme - n°9 - avril 2006

« Désacralisé ou pas, peu importe ! La Chapelle, on s’en fout : elle n’est pas aux normes, et nous n’aurons aucun état d’âme à passer le bulldozer. »

Armand D’Agrain (Président d’Habitat & Humanisme Toulouse) |
La Dépêche du Midi | 17/11/2006

« C’est un lieu inoccupé qui fonctionne 15 jrs par an. Personne n’y habite. Et entre de l’habitat social et quelques joueurs de cartes entourés d’oeuvre d’art, le choix est vite fait. »

Armand D’Agrain (Président d’Habitat & Humanisme Toulouse) -
Sud Ouest - 02/12/2006

Retrouvez l’intégralité des propos de Mr D’Agrain et de ses compères dans la rubrique revue de presse.