NEGRAS TORMENTAS
Vendredi 14 octobre 2011

Le vendredi 14 octobre 2011, à 21h, l’Atelier Idéal accueille la Cie CEUX QUI NE MARCHENT PAS SUR LES FOURMIS pour son spectacle :

NEGRAS TORMENTAS


18 juillet 1936, la nouvelle d’un soulèvement militaire arrive dans un petit village d’Espagne. Chacun se voit obligé de prendre position, du curé au syndicaliste, en passant par le bracero analphabète. La grande Histoire entre de force dans la petite, précipitant les événements.

Par idéologie ou par esprit de survie, les choix s’opèrent. Tandis que la radio et les organes de propagande racontent chacun leur guerre, ma vie du village en subit les horreurs, les absurdités, les drames. La communauté explose, les rancœurs exacerbées en haines. L’abstraction idéologie engendre engendre des luttes fratricides dont l’issue ne peut être que tragique.

Début du spectacle à 21h

Réservations : 05 61 73 48 48 ou fdfr31@mouvement-rural.org

A propos de la Cie Les Fourmis (autres spectacles, dates, ...) :

http://lesfourmis.eu

A propos de l’université rurale itinérante de Toulouse, les vendredi 14 et samedi 15 octobre 2011

Cette université aura pour thème :

Les pratiques artistiques en amateurs et l’éducation populaire

L’action culturelle pour quoi faire, pour dire quoi et à qui ? Pour le plaisir ? Pour éduquer ? Pour (r)éveiller ? Pour passer le temps ? Pour créer du lien social et faire société ? Pour développer sa créativité ? La seconde étape de l’Université Rurale Itinérante 2011 du mouvement des foyers ruraux sera l’occasion de réfléchir à ces questions, en axant les débats essentiellement sur les enjeux liés au développement des pratiques artistiques en amateur.

Lieu de l’université rurale itinérante :

Centre Culturel Bellegarde

17, rue Bellegarde - TOULOUSE

Métro Jeanne d’arc - ligne B

Suel le spectacle du vendredi soir se tient à la Chapelle.

Renseignements :

FDFR 31 : 05 61 73 48 48

fdfr.31 (at) mouvement-rural.org

www.fnfr.org


A propos de la conFédération Nationale des Foyers Ruraux

Fondée en 1946 par François Tanguy Prigent, jeune député socialiste du front populaire puis ministre de l’Agriculture à la libération, la ConFédération Nationale des Foyers Ruraux & associations de développement et d’animation en milieu rural (FNFR) est l’un des grands mouvements d’éducation populaire en France.

Depuis sa création, la FNFR cherche à fédérer l’ensemble des associations impliquées dans l’animation du monde rural et qui se reconnaissent dans les valeurs de l’éducation populaire.

Environ deux tiers des associations adhérentes au mouvement sont des foyers ruraux, dont l’objectif est de rassembler l’ensemble des habitants des villages autour d’activités très diversifiées. Le dernier tiers (environ 1000 associations) est constitué d’associations rurales, qu’elles soient généralistes ou spécialisées (tourisme vert, valorisation du patrimoine, théâtre amateurs, diffusion culturelle en milieu rural, animation jeunesse, etc.).

Dans les régions, les départements, parfois dans les pays, ces associations sont fédérées au sein de 18 unions départementales, de 68 fédérations départementales, ou de foyers de grands secteurs. Elles accompagnent les associations dans leur développement, mènent des actions de formation des responsables associatifs, assurent et créent une dynamique de développement à l’échelle de leur territoire.

L’action de la FNFR et de ses membres est guidée par 5 principes qui réaffirment l’engagement citoyen des associations d’éducation populaire ancrées dans les territoires.

- Faire que les territoires ruraux restent des espaces de vie et de solidarité ;
- Promouvoir le fait associatif pour une démocratie participative ;
- Contribuer à l’émancipation des individus et à l’émergence d’une société fraternelle, dans la continuité historique des fondateurs de l’éducation populaire ;
- Favoriser l’épanouissement des individus en permettant l’accès de tous à des pratiques culturelles et artistiques, ainsi qu’à des moments de formation tout au long de la vie ;
- Lutter contre la fracture sociale et l’isolement des individus.