Réunion publique sur le glanage sur les marchés
Dimanche 5 août 2012 (14h)

Le dimanche 5 août 2012, la Chapelle ouvrira exceptionnellement ses portes en plein été pour donner un espace de discussion aux glaneuses et glaneurs du marché de fruit et légumes du Cristal, sur les boulevards.

Les surplus ou les produits abîmés de ce marché sont en effet récupérés par nombre de toulousain-e-s pour remplir leurs marmites, récupération à la fois économique et écologique donc !

Mais la politique de la mairie de Toulouse et son "Défi propreté" souhaitent aujourd’hui faire place nette dès la fin des marchés (voir la fin de cet article).

Annonce de la réunion publique :

Depuis un peu plus d’un mois, dans le cadre du plan "Toulouse Ville Propre", des mesures d’essai ont été mises en place sur les marchés de Toulouse, rendant difficile la récupération de produits abîmés.
En discutant entre personnes concernées (éboueurs, commerçants, glaneureuses), nous faisons le constat d’un besoin de se poser comme interlocuteurs pour élaborer les éléments d’un dialogue avec la Mairie.

Si vous aussi vous vous sentez concerné-e-s, rendez-vous dimanche 5 Août à partir de 14h pour un partage fraternel de la récup’ du jour et entamer la discussion.

La Chapelle nous accueille au 36 Rue Casanova, Métro Compans-Caffarelli.

****************************************

Communications de la Mairie de Toulouse :

<< Mesure n°33 : Rationnaliser la collecte des déchets des marchés de plein vent laissés sur site, emplacements illicites et horaires non respectés ( Tests au marché Cristal, à Launaguet, Aucamville) >>

> Règlementation relative aux marchés de plein vent (document Mairie de Toulouse de mars 2012)

Extrait : "ART. 20 – PROPRETÉ DES EMPLACEMENTS"

<< Tous les emplacements devront être tenus en parfait état de propreté.
Les commerçants demeurent responsables de la propreté de leur emplacement. Il est interdit sur tous les marchés et dans les passages réservés à la circulation du public, de jeter, déposer ou abandonner des pelures, épluchures et résidus de fruits et légumes et d’une façon générale, tous débris ou détritus d’origine animale ou végétale susceptibles de souiller
la voie publique ou de provoquer des chutes.
Les commerçants exerçant sur les marchés devront déposer papiers, plastiques et déchets alimentaires au fur et à mesure dans les containers prévus à cet effet et disposés dans des lieux préalablement définis avec les services de la propreté. Les cartons, cageots, cagettes, bidons d’huiles ou tout autre déchet devront être repris par les commerçants.
En l’absence de containers, tous les déchets devront être repris par les commerçants. Le non respect de ces dispositions entraînera l’application des sanctions prévues à l’article 35. >>