Une semaine dans la vie de la révolution tunisienne
jeudi 4 avril 2013

Le jeudi 4 avril 2013, dans le cadre des BARATINS DU JEUDI, l’Atelier Idéal vous propose un baratin sur la Tunisie et sa révolution, toujours d’actualité, avec la projection du documentaire :

UNE SEMAINE DANS LA VIE DE LA REVOLUTION TUNISIENNE


A propos du documentaire

Une semaine dans la vie d’une révolution, une semaine pour revenir sur les lieux de mon enfance, Tunis - La Goulette, Juifs, Arabes, Berbères, Italiens et Français, une semaine d’espoirs, de doutes et d’interrogation.

L’esprit de Mai 68 et de la parole libérée souffle sur Tunis et ses environs mais qu’en est-il du décalage avec le pays profond, avec ceux qu’on appelle les paysans, le coeur de la Tunisie ?

L’islam tunisien est un islam pétri de culture européenne, un islam lumineux hérité d’Ibn Khaldûn et d’Ibn Arabi, celui qui écrivait "Femme, tu n’es pas créature, tu es créatrice", saura-t-il résister aux dérives intégristes ?

Les élections d’octobre 2011 ont donné 41,7% au parti islamiste Ennahda "Renaissance". Ce résultat a surpris par son ampleur et témoigne de la fracture entre la "campagne" et la "ville", les milieux "progressistes" ou "modernistes" et les milieux "traditionnels".

Une des tâches qui attend les tunisiens est l’harmonisation de la "tradition" et de la "modernité".

Toute révolution apporte de l’inquiétude et de l’espoir, à parts égales...

Film produit par l’association La parole a le geste - juin 2012 - 66 mins

avec le soutien du secteur audiovisuel de la délégation Paris Michel-Ange du CNRS

Entrée libre à partir de 19h30 | Projection du film à 20h |

Discussion avec la salle à partir de 21h | Repas à prix libre pour prolonger la discussion

Version courte de 15 minutes pour vous mettre en appétit :

A propos de Michel BOCCARA

Michel Boccara, chercheur au CNRS, directeur de recherches à l’Université de Paris 7, militant du réseau Sortir du nucléaire, est avant tout un généraliste. Après une maîtrise de philosophie sur la notion de Gai savoir, inspirée par Rabelais et Nietzsche, il part au Mexique et commence un travail avec les Mayas du Yucatan (Mexique). Cette recherche le conduira à apprendre la langue et à devenir membre de cette communauté. Pour pouvoir communiquer avec un public plus large, il utilise l’outil cinéma à partir de 1983 et met en place une recherche sur les sources de l’expression : danse, théâtre, écriture-dessin-peinture, cinéma… qui permettent de multiplier les approches croisées sur une société dont la mondialisation n’a pas attendu l’économie capitaliste pour exister. Il travaille aujourd’hui avec les sociétés suivantes : les Mossi du Burkina Faso, les Mina, Ewé et Gué du Togo, les Mayas du Yucatan, les Savoyards de France et du Val d’Aoste (Italie), les Lotois (France), les premiers Australiens – encore appelés Aborigènes australiens pour les distinguer des émigrants anglais qui ont conquis le pays.

UN BARATIN QUOI QU’EST-CE ?

Le concept est simple : bar avant, bar après, baratin au milieu…

Après la projection, la parole sera donnée aux spectateurs pour une discussion à bâtons rompus.

Un Baratin n’est donc pas un cours magistral unilatéral mais un échange dont la seule ambition est d’interroger le monde tel qu’il ne va pas.

Si vous souhaitez participer avec nous à organiser ces "BARATINS", envoyez-nous un mail sur :

contact (at) atelierideal.lautre.net

ou passez-nous voir lors de nos réunions associatives hebdomadaires, le mercredi à partir de 19h00 à la Chapelle !


Association l’Atelier Idéal

à la Chapelle

Lieu d’expérimentation politique, sociale et artistique

36 rue Danielle Casanova

31000 Toulouse

tel : 05 61 12 37 55

mail : contact (at) atelierideal.lautre.net

site : www.atelierideal.lautre.net