Ciné-débat sur les prisons
mardi 9 avril 2013

Le mardi 9 avril 2013, l’Atelier Idéal accueille le GENEPI de Toulouse pour une soirée ciné-débat organisée dans le cadre de la nouvelle édition du festival TAUL’ART, festival dont le but est de sensibiliser le public aux problématiques de la prison, de donner une vision plus éclairée de celle-ci.

Projection de "ENFERMES VIVANTS"


Documentaire réalisé par Félix GONZALEZ-DEBATS, un des membres du GENEPI

2 anciens prisonniers et un acteur sont invités dans un décor de cellule. Tout les 3 vont jouer dans une fiction racontant l’histoire de 2 taulards dont le quotidien est chamboulé par la venue de Jean, « l’arrivant ». Ben(GUERRIER) et Franc ont vécu une incarcération différente mais tout aussi difficile. En plus d’interpréter leurs propres rôles dans la fiction, ils se livreront sur leur expérience d’enfermement tantôt avec spontanéité, tantôt avec recul, en allant d’anecdotes en réflexions théoriques. Jean se nourrira de cette rencontre pour renforcer son personnage fictionnel, mais également pour se forger sa propre opinion sur la prison...

Entrée libre à partir de 19h

Projection à 19h30

Débat à partir de 21h

En présence des 2 anciens détenus et de l’acteur ayant joué dans le film

Regardez la 1ère partie :

Pour tout regarder, lien vidéo en ligne.

A propos du festival TAUL’ART :

Programme en cours de définition... ciné-débat à la Chapelle et dans d’autres lieux : une exposition d’œuvres de détenus, un concert, un quizz, des matches d’impro …

A propos du GENEPI :

​Au 1er décembre 2012, 67.674 personnes étaient incarcérées, pour environ 57.000 places, selon les statistiques officielles. Un nouveau record historique. Pourtant cet univers, séparé et oublié de la société, reste encore trop méconnu. Il est donc indispensable de le rendre plus visible et d’agir pour la réinsertion des détenus. ​L’association du Groupement Etudiant National d’Enseignement aux Personnes Incarcérées (GENEPI) œuvre ainsi pour « le décloisonnement des institutions carcérales par la circulation des savoirs entre les personnes incarcérées, le public et ses bénévoles ».

A Toulouse, 43 étudiants interviennent bénévolement pendant deux heures auprès de prisonniers dans trois établissements pénitenciers : à ​la maison d’arrêt de ​Seysses, au centre de détention de ​Muret​ et au centre de détention de ​Saint-Sulpice. Selon les projets créés par leurs soins, les bénévoles peuvent animer des activités socioculturelles en binôme (jeux de société, théâtre, revue de presse, modelage…). Ils proposent aussi des cours d’alphabétisation, de langues étrangères, de droit et de nombreuses autres disciplines. Mais leur engagement ne s’arrête pas là ! Tout au long de l’année, ils réfléchissent aux problématiques carcérales en réunion de groupe et en formation. Le GENEPI Toulouse n’hésite pas à partager ses réflexions en s’ouvrant au public pour le sensibiliser à ces thématiques (café-débat, festival, exposition, ciné-débat,etc).

Si vous voulez devenir bénévole, sachez que les recrutements ont lieu tous les ans de fin août à début octobre. Rendez-vous sur le site du GENEPI Toulouse.