Débattons dans les rues !
Jeudi 11 avril 2013

Le jeudi 11 avril à 18h, l’Atelier Idéal accueillera une réunion publique de préparation du festival "Débattons dans les rues".

Débattons dans les rues, c’est un festival expérimental d’éducation populaire désobéissante et festive, et pis avec de l’humour aussi.

"Expérimental" parce qu’on teste de nouvelles formes d’actions, et qu’on en invente sur le tas. En plus, c’est seulement la 2ème édition alors c’est tout nouveau pour nous aussi.

"Éducation populaire" car on interpelle, on questionne, on met le doigt sur des sujets de société, mais sans se prendre pour des profs.

"Désobéissante" parce qu’on passe à l’acte sans trop se demander si on a l’autorisation : réappropriation de l’espace public, actions directes non violentes et rigolotes (extinction de néons, guérilla potagère, clown activisme, etc.), ...

Et "festive" parce que nous aussi on aime bien s’amuser. Mais on a aussi plein de raisons politiques et stratégiques qu’on ne va pas pouvoir développer ici …

C’est qui ?

C’est porté par toutes celles qui veulent s’y investir et l’organiser dans une joyeuse ambiance d’autogestion. Se réapproprier l’espace public est à la portée de chacun et peut être porté par tous ! Artistes de tous bords : welcome ! Happening, performance, land art, détournement publicitaire ... tout est possible !

C’est où ?

Ça se passe près de chez vous, si vous habitez à Toulouse, sinon c’est dans les rues de Toulouse !

C’est quand ?

Du 21 au 31 mai 2013

Ça s’adresse à qui ?

A tout le monde puisque tout ça se passe dans la rue, le dernier endroit où on peut encore rencontrer des gens différents de soi.

Ça sert à quoi ?

Ça sert à mettre en lumière des aberrations de notre système sociétal, à rencontrer des êtres humains, à changer définitivement de vie, à montrer des alternatives encore existantes et d’autres qui sont déjà possibles, à s’exprimer, à s’exciter, à s’exclamer, à s’expliquer, à s’exhorter, à s’extasier, à organiser les masses, à créer sa propre réalité, à soutenir des luttes et à porter des valeurs pleines de « -istes »...

C’est sur quels thèmes ?

La consommation (don, troc, grande messe de la consommation), les quartiers populaires, les réseaux, la société civile, la transition, la communication, les médias, les réseaux sociaux (journée sans TV, projections en plein air, casser des tv dans la rue, théâtre de l’invisible, télécommande universelle pour éteindre tous les écrans, faux journal de l’info qu’on aimerait à distribuer à la place des gratuits, crieurs publics de bonnes nouvelles), le quartier Bonnefoy (musique sur lieux insolites, inhabituels, repas de quartier, ateliers farfelues), l’enfermement, la répression, la justice, les prisons, l’auto-défense juridique (atelier GAV, auto-défense juridique, info et sensibilisation public, cellule grandeur nature 24h, projections en plein air), chantons et dansons dans la rue (batucada, déambulation festive, aprem chorales, chabada), la crise, la dette (actions en banque, théâtre de rue), la souveraineté alimentaire (incroyable comestible dans les jardins, green guerilla, construction de bac de culture), les grands projets inutiles (Notre Dame des Landes, LGV), l’anti-sexisme, l’anti-patriarcat, LGBT, le féminisme (anti pub, détournement panneau sucette leçon aubade, théâtre forum, image, théâtre de l’invisible)...

Les possibilités sont vastes et le programme encore en construction alors n’hésitez pas à venir proposer vos idées !!!

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez nous contacter sur :

ddlr (at) riseup (point) net, venir nous rencontrer et participer.