SOUTIEN A GEZI PARKI !
mercredi 19 juin 2013 (19h30)

Ce mercredi 19 juin 2013, à partir de 19h30, l’Atelier Idéal accueille une réunion d’information et d’organisation du soutien international à apporter au mouvement populaire de la place TAKSIM et du parc GESI en Turquie.

SOUTIEN A GEZI PARKI

CONTRE LA RÉPRESSION D’ÉTAT

ET LA VIOLENCE POLICIÈRE

Le gouvernement AKP élu en Turquie peut-il continuer impunément à :

- Réprimer aussi violemment le droit de manifester ?

- Déclarer à sa guise que, "pouf", faire grève est illégal et sera réprimé ?

- Arrêter des personnes et, sous prétexte de régime anti-terroriste, laisser leurs proches sans nouvelles pendant des jours ?

- Faire sauter de la sphère média les télés, radios et journaux qui ne racontent pas la version officielle, ligne politique imposée par le gouvernement ?

- Utiliser les transports en commun de toute une ville pour favoriser la venue de partisans à son propre meeting ?

- Et, en même temps bloquer ces mêmes transports lors d’appels à manifestation ?

- Arrêter des médecins et des infirmière sous prétexte qu’ils se sont portés volontaires pour soigner les incalculables blessés des violences policières ?

- Empêcher des ambulances d’aller secourir des blessés ?

- Violenter des journalistes étrangers pour les empêcher de transmettre certaines informations au reste du monde ?

- Utiliser des gaz illégaux et mélanger l’eau des canons à eaux à un produit chimique corrosif ?

- Exercer la loi martiale de fait en quadrillant tous les axes et en empêchant les gens de sortir de chez eux (où ils doivent parfois demeurer avec des masques à gaz tant les jets sont puissants et
abondants) ?

- Menacer de faire intervenir l’armée pour mater une contestation civile ?

- Empêcher des avocats de rencontrer les personnes qu’ils sont censés défendre ?

- Arrêter ces mêmes avocats lorsqu’ils se soulèvent contre des pratiques illégales ?

- Gazer les foules selon un type d’usage strictement interdit par les lois internationales, à savoir les balancer systématiquement en tir tendu ou dans les espaces fermés ?

- Gazer la population partout où elle tente de se protéger : directement dans les appartements des personnes chez qui ils se réfugient, dans les épiceries ou magasins, dans les hôtels, dans les hôpitaux...