Soirées RELACHE qui se sont déroulées entre Septembre 2005 et Juin 2006 ( liste encore non exhaustive ... mise à jour en cours ! )

Documentaire "GORLEBEN, Cassez-vous"
10 avril 2006

La Relâche vous invite à la projection de :

’Gorleben, Cassez-vous’



Occupation des rails par les habitants de la région de Gorleben

Documentaire de Roswitha & Gerhard Ziegler, 53 min, 1998.

De 1976 à nos jours, ce documentaire retrace la lutte populaire et citoyenne contre le site de stockage de déchets nucléaires de Gorleben en Allemagne (équivalent de la poubelle nucléaire actuellement en projet à Bure).

La projection sera suivie d’un débat.

La soirée est organisée à l’initiative des Amis de la Terre Midi-Pyrénées, Greenpeace, Chiche, le Réseau Sortir du nucléaire, le Collectif Antinucléaire Toulousain (CANT), dans le cadre de la quinzaine cinématographique anti-nucléaire, festival de films et documentaires suivis de débats, organisé à Toulouse du 3 au 20 avril 2006, pour la COMMEMORATION des 20 ans de l’accident nucléaire majeur sur le réacteur n° 4 à Tcherrnobyl.


+ d’infos sur ce festival sur le site internet de Chiche !


Contacts :

Amis de la Terre Midi-Pyrénées

21 rue Bernard Mulé

31400 Toulouse

tél/fax : 05 61 52 56 65

contact mail


Il y a 25 ans naissait l’éphémère "République libre du Wendland"

03/05/2005 - AFP - Il y a 25 ans, le 3 mai 1980, naissait sur un chantier des environs de Gorleben (nord) l’éphémère "République libre du Wendland" fondée par des militants anti-nucléaires et devenu pendant 33 jours le symbole du refus allemand de l’atome.

L’année précédente, les autorités de Basse-Saxe avaient décidé de la construction d’un centre d’enfouissement et de stockage de déchets nucléaires à Flecken Trebel, une plaine de la région du Wendland, à quelques kilomètres de la frontière avec la RDA.

Le 3 mai, le chantier est investi par 5.000 anti-nucléaires et pacifistes. Ils montent un village de huttes comprenant des cantines et des cuisines communes, des enclos à bestiaux, se chauffent grâce à l’énergie solaire.

La "République", fondée par un noyau dur de 300 personnes, accueille bientôt 10.000 citoyens, qui obtiennent un passeport et adoptent une monnaie commune, frappée sur place.

Outre leur refus du nucléaire, les militants mettent en oeuvre leurs principes de vie : harmonie avec la nature, refus de la violence, responsabilité individuelle.

Les citoyens sont soutenus par des hommes politiques comme le président des Jeunes sociaux-démocrates, Gerhard Schröder.

L’expérience dure 33 jours. Le 4 juin, plusieurs centaines de policiers évacuent la "République", où 2.000 personnes font de la résistance passive. Les bâtiments sont ensuite détruits par les bulldozers.

Le centre de stockage de Gorleben accueille depuis 1996 des déchets radioactifs retraités à l’usine de La Hague (ouest de la France).

Certains n’ont pas oublié leur passage dans cette "République". Renate Künast, ministre (Verte) de l’Agriculture, précise sur le site internet du ministère qu’elle fut "citoyenne de la République libre de Wendland".