Le Code Noir
mercredi 5 février 2014

Nous avons proposé à Lluis Sala-Molins de nous présenter son travail d’écriture et de réflexion sur les textes du "Code Noir".

La France s’est lancée dans la traite négrière et l’esclavage des Noirs aux temps de Louis XIII et Richelieu.
Pour règlementer ces pratiques et leur donner l’assise juridique qui leur manquait, Louis XIV promulgue en 1685 le “CODE NOIR”, rédigé sous les ordres et l’autorité de Colbert.
Versailles produit là le texte juridique le plus monstrueux de la modernité.
Rejeté juridiquement hors humanité, bestialisé au mieux, chosifié au pire, le Noir débarqué aux Antilles ( ou en Louisiane , ou aux Mascareignes) ou né esclave dans les “terres à sucre” subira jour après jour, sa courte vie durant, les rigueurs implacables d’une loi dont on a du mal, aujourd’hui, à imaginer la sauvage rigueur.
Le CODE NOIR ne sera abrogé qu’en 1848.Le mérite en revient, dans l’éphémère 2ème République, à Schœlcher, l’alsacien, et à Arago, le catalan. Mais l’histoire de l’asservissement absolu des Noirs ne s’arrête pas là .

Lluis Sala-Molins

Nous pensions important d’échanger ensemble et d’ouvrir les discussions possibles autour de ce sujet.

Biographie/Bibliographie :
L’historien Lluis Sala-Molins est Catalan. Né près de Barcelone, il n’a pas 20 ans lorsqu’il quitte son pays en plein franquisme et fait des études supérieures en Allemagne, en Italie et en France, où il s’installe.
Professeur à la Sorbonne, il travaille sous l’égide du philosophe Vladimir Jankélévitch, professeur de philosophie qui a marqué l’époque d’après-guerre et lui succédera. Afin de se rapprocher de sa Catalogne natale, il quitte la Sorbonne et poursuit sa carrière de professeur de philosophie politique et de droit à l’Université de Toulouse II - Le Mirail.

Les recherches de Lluis Sala-Molins portent particulièrement sur les thèmes suivants :

  • le droit et ses aberrations, la loi et ses non-sens,
  • les situations limites créées historiquement par ces non-sens et ces aberrations : l’esclavage au temps des Lumières et l’esclavage intra-européen jusqu’au XVIème siècle...

Ses ouvrages :

  • Nicolas Eymeric, Le Manuel des Inquisiteurs, 1973
  • Amérique Latine : philosophie de la conquête (Silvio Zavala), 1977
  • La loi, de quel droit ?, 1977
  • Le dictionnaire des inquisiteurs, 1981
  • Le Code Noir ou le calvaire de Canaan, 1988
  • Sodome. Exergue à la philosophie du droit, 1991
  • Les misères des Lumières. Sous la raison, l’outrage, 1992
  • L’Afrique aux Amériques. Le Code Noir espagnol, 1992

UN BARATIN QUOI QU’EST-CE ?

Le concept est simple : bar avant, bar après, baratin au milieu…

Après la projection, la parole sera donnée aux spectateurs pour une discussion à bâtons rompus plusieurs intervenants.

Un Baratin n’est donc pas un cours magistral unilatéral mais un échange dont la seule ambition est d’interroger le monde tel qu’il ne va pas.

Si vous souhaitez participer avec nous à organiser ces "BARATINS", envoyez-nous un mail sur :

contact (at) atelierideal.lautre.net

ou passez-nous voir lors de nos réunions associatives hebdomadaires, le mercredi à partir de 19h00 à la Chapelle !