Ouverte sur le quartier et sur la ville, la chapelle accueille régulièrement des projets portés par d’autres associations ou groupes qui investissent alors le lieu, l’Atelier Idéal étant alors très souvent co-organisateur de ces évènements.

Soutien aux inculpé·es de Sivens
dimanche 28 juin 2015 (12h)

Le dimanche 28 juin 2015, à partir de 12h, l’Atelier Idéal accueille


JOURNÉE DE SOUTIEN À LA LUTTE DE LA ZAD DU TESTET
& contre le barrage de Sivens

Une journée entière pour faire le point sur et relancer la lutte de Sivens avec de beaucoup de ses acteurs.trices : Bouilles, Zadistes, militant.es solidaires, avocats de la cause, et des individu.es.

Tous et toutes ensemble nous avons résisté et empêché jusqu’ici la construction de l’aberrant barrage de Sivens.

Après une année et demie de lutte, un homme est mort, une forêt a été arrachée, les bléssé.es et inculpé.es sont nombreux.euses, la Zad a été expulsée et les mafieux Tarnais viennent de détruire la Métairie neuve. Mais nous avons créé un élan, une force, une prise de conscience de l’urgence de la lutte. À ce jour, la zone humide est toujours vivante et ce, grâce à nos efforts conjugués, alors ON NE LÂCHE RIEN !!

L’événement de ce dimanche 28 juin est l’occasion de nous retrouver et de rencontrer de nouveaux résistant.es.
Et aussi de récolter des fonds pour continuer à défendre les personnes inculpées pour leur soutien à la lutte du Testet : résistance active et occupation de terrains notamment. En septembre, plus de 20 résistant.es passeront en procès sur Toulouse pour leur refus de quitter la Zad du Testet le 6 mars dernier, un délibéré d’appel est attendu le 1er juillet et concerne 2 copains, avec Charlie-le-clown on monte sur Paris pour le procès en cassation ...

Au programme du dimanche 28 juin à la Chapelle :

- Des témoignages : de divers Bouilles, de Zadistes, d’associations, de militants·es impliquées de diverses manières...

- Un point juridique sur les inculpé·es depuis le début de la lutte et les procès à venir avec l’avocate Claire Dujardin

- Des expos : photos des murs d’Athènes, photos de la résistance la Zad du Testet prises par des opposants professionnels ou amateurs, et des photos venant du site :
tantquilyauradesbouilles.wordpress.com

- Des moments festifs, musiqueS et chansonS avec Guillaume Barraband, Nicolas Bacchus, Serge Pey, la chorale ONPC (On N’est Pas Couché), la présence du réalisateur gréco-tarnais, Yannis Youlountas, auteur notamment du film "Ne vivons plus comme des esclaves" et des surprises ...

- Des stands de collectifs militants solidaires et présents dans la lutte depuis le début...

- Des films, des sons, des diaporamas...

- Du pain "de la Zad", des affiches militantes (des collectors aussi), des cartes postales et badges militant.es...

Il y aura à manger, à boire, des jeux (belote, pétanque...), et on espère beaucoup de
soleil tout au long de la journée !

Entrée à prix libre.

Pour aider à l’organisation, bienvenue !
Contact : amisdesbouilles (at) riseup.net

QUELQUES CHIFFRES :

La répression, à Sivens, c’est plus de 100 personnes concernées :
70 cas d’inculpation en justice répertoriés dont 61 suivis :
Plus de 80% des cas concernent des accusations d’attroupement illégal, outrages/rébellion, violence sans ITT (Incapacité Temporaire de Travail).

La seule accusation de violence avec ITT basée sur les seuls témoignages de gendarme s’est avérée fausse, en appel, sur la base d’une vidéo (des infos plus détaillées vous serons données le 28 juin).

A ce jour, les 53 condamnations prononcées se traduisent par :
- 12 condamnés à de la prison ferme
- 20 condamnés à de la prison avec sursis (6 ont fait appel) totalisant plus de 100 jours de prison.
- 7 condamnés à des jours amendes (140) ou à des Travaux d’intérêts généraux (770 heures).
- 9 condamnations à amendes sans peine
- 5 relaxés
Les frais d’avocats (15.000 €) , amendes et frais de justice (10.000 €), indemnités (65.000 €, dont une condamnation à 45.000 euros de dommage et intérêts) sont évalués à environ 90.000 euros.

Plus de 30 personnes ayant subi des dégâts : dégradations de voitures et d’affaires par les milices pro barrage et les gendarmes, ou contraventions. Il se chiffrent à plus de 5.000 €.

A ce jour la solidarité à permis de prendre en charge plus de 20.000 €.

L’illégalité du projet de barrage de Sivens dénoncée par l’Europe, la reconnaissance de son aberration par les experts nommés par Ségolène Royal, sont des reconnaissances officielles de la justesse du combat mené par les opposants.

TANT QU’IL Y A DES BOUILLES, IL N’Y AURA PAS DE BARRAGE !!!

+ d’infos : tantquilyauradesbouilles.wordpress.com