Ouverte sur le quartier et sur la ville, la chapelle accueille régulièrement des projets portés par d’autres associations ou groupes qui investissent alors le lieu, l’Atelier Idéal étant alors très souvent co-organisateur de ces évènements.

Festival CIMARRON
samedi 31 octobre 2015

Le samedi 31 octobre 2015, l’Atelier Idéal accueille le Festival CIMARRON, festival des arts et cultures afro-caribéen·nes et de l’océan indien, pour une après-midi de films, discussions, et musique !

De 14h à 20h : VOYAGES CIMARRON

Entrée dans l’Univers du Marronnage Culturel avec la projection de documentaires & échanges autour de la thématique du « marronnage culturel ».
LE GWOKA : musique, chants, danses et pratique culturelle représentatifs de son identité a été inscrit le 26 novembre 2014 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Cette inscription s’ajoute aux 12 expressions culturelles françaises déjà présentes sur la liste du patrimoine culturel immatériel, comme le repas gastronomique à la française ou le fest-noz. Elle illustre la richesse de notre patrimoine et la diversité de notre culture. L’UNESCO consacre ainsi un patrimoine vivant hérité de la lutte contre l’esclavage et associant trois formes combinées d’expression, la musique, le chant et la danse.

A 14h : projection du documentaire Sur un air de révolte

Sur un air de révolte, documentaire de Franck SALIN (dit Frankito) / 90 min / HD

En 2009, la Guadeloupe connaît 44 jours de grève générale. Dans les rues, les manifestants entonnent un air relayé par les chaînes d’information du monde entier : La Gwadloup sé tan nou, La Gwadloup sé pa ta yo ! (La Guadeloupe est à nous, elle n’est pas à eux). Colère ? Racisme ? Espérance ? L’hymne du mouvement suscite la polémique.

A 15h30 : projection du documentaire L’appel du tambour

L’appel du tambour, documentaire de Franck Salin / 52 min

Les tambours et les chants du Gwoka, la musique traditionnelle de la Guadeloupe, résonnent aujourd’hui bien au delà des mers. Nés dans les champs de canne à sucre et de café durant l’esclavage, ils ont migré vers de plus hautes latitudes et s’entendent de plus en plus souvent dans les grandes villes de l’Hexagone. Dans les pas de Jony Lerond dit Sòmnanbil, un jeune chanteur et musicien, L’appel du tambour nous emmène, en région parisienne, à la découverte d’un monde attachant et haut en couleur. Celui des amateurs et professionnels du Gwoka qui perpétuent et développent cet art unique. Franck Salin alias Frankito, le réalisateur du documentaire, est journaliste et écrivain. Passionné de tradition, il a voulu, à travers ce premier film consacré au Gwoka en France, faire connaître au delà du cercle des initiés un univers riche et captivant.

A 17h : Apéro KOUT TANBOU GWOKA

De 20h à 22h : Concert de LEONTINA FALL (Paris-Sénégal)

Concert en partenariat avec les festivals Danse & Continents Noirs et Peuples & Musiques au Cinéma.

Chanteuse, auteur/compositeur, joueuse de Kalame N’Goni (une petite Cora), Leontina Fall est une musicienne sénégalaise. Issue d’une famille de musiciens par sa mère, elle se consacre d’abord à la comédie et au conte. Rapidement la musique s’impose comme un vecteur d’expression essentiel. Elle propose une musique dense et inspirée qui trouve son origine dans sa culture sénégalaise et se nourrit d’influences diverses (blues, orient...).
Avec un répertoire d’une quinzaine de chansons originales, touchantes, accrocheuses, un timbre de voix très séduisant, une interprétation sensible et fervente, une vraie capacité à improviser et, osons le mot, un vrai charisme, Léontina Fall emmène son auditeur à coup sûr pour un beau voyage...

Festival CIMARRON | Entrée à 5 € | prévente sur festik.net