Ouverte sur le quartier et sur la ville, la chapelle accueille régulièrement des projets portés par d’autres associations ou groupes qui investissent alors le lieu, l’Atelier Idéal étant alors très souvent co-organisateur de ces évènements.

Atelier sur le consentement
lundi 27 juin (14h)

LE WELY WELY WANT

un atelier sur le consentement
inscription atelier : carole.pebay (at) planningfamilial31.fr

ATELIER COMPLET !!!!

Pour parler de sexe, de contacts physiques et de relations, que ce soit dans un cadre amoureux mais aussi amical, de coloc, de collectif, affectif en général. Bref, de notre vie de tous les jours avec les autres, quoi...
« I’ll tell you what i want, what i really really want »
« Je vais te dire ce que je veux, ce que je veux vraiment vraiment »
Spice Girls, 1996

Nous faisons le constat que les modèles qu’on a pour nos relations nous enferment dans des trucs qui nous conviennent rarement. Le modèle du silence selon lequel on est censéEs se regarder dans les yeux et soudainement comprendre tous les secrets désirs de l’autre. Les suppositions, croire qu’on connaît les autres par coeur. Et puis les coups de pression qu’on se met, parce que si on est vraiment amiEs, on se doit bien ça, ou parce que quand même, il faut que le collectif tourne.
Les scénarios communs avec lesquels si on ne se dit rien,
c’est sûr, tout se déroule dans l’ordre imposé avec toutes les étapes obligatoires, d’abord s’embrasser, puis la main sous le tee-shirt, et ensuite on pourra se toucher les fesses...
Tous ces présupposés, ces évidences, sont le terreau sur lequel se développent des situations de merde : les quiproquos, les non-dits, les ratés, les malaises, voire les agressions.
Et quand on entend parler du mot consentement, c’est souvent seulement au moment où un dépassement de limite ou un abus est dénoncé.
On a envie d’imaginer et de se créer des modèles plus satisfaisants, pour aller vers des relations plus épanouissantes, s’avouer ce qu’on kiffe vraiment partager et découvrir des plaisirs insoupçonnés.
On a envie de concevoir l’idée de consentement comme une pratique positive, constructive, quotidienne et même drôle, agréable, voire terriblement sexy.
Dans ces ateliers, on veut partager, échanger sur nos expériences pour progresser dans nos pratiques, trouver chacunE des pistes adaptées à nos vies et nos envies. On veut proposer un espace pour prendre du recul sur nos interactions habituelles et voir un peu ce qui nous va et nous va pas.
Dans l’idéal, on voudrait qu’avec ces échanges, ça devienne plus simple de revisiter nos difficultés et les situations où on merde vraiment, les dédramatiser sans les minimiser, pour pouvoir en parler, travailler dessus, avancer. Que ça devienne plus simple aussi d’identifier nos envies et de les exprimer, faire des propositions et y
répondre, et trouver des manières qui nous conviennent de dire nos limites et de se sentir à l’aise avec.
On est un groupe de féministes qui avons envie de plancher sur ces questions par le biais d’ateliers sous forme de jeux et d’exercices. Bien sûr chacunE détermine ce qu’iel souhaite partager avec d’autres participantEs et l’idée est de créer ensemble un cadre de non-jugement, où on parle depuis soi-même et de sa propre
expérience.

Ces propositions de moments collectifs sont composés de petites formes plutôt ludiques, verbales ou corporelles, avec des temps de réflexion, des temps d’échange et d’expérimentation, en alternant les moments seulEs, en grand groupe et en petits groupes.