Menace d’expulsion, Acte 2 !
Communiqué de presse du 28 janvier 2007

Salut à tous !

Décidément, les voies du seigneur sont impénétrables.

Jean-Louis Dubois-Chabert semble pourtant s’y entendre lui qui intitulait son article du 6 janvier 2007 « Répit pour la chapelle ».

Et il avait raison le bougre !

Vendredi 19 janvier, l’un d’entre nous est allé déjeuner avec Armand d’Agrain, président d’Habitat & Humanisme Midi-Pyrénées, pour connaître le fin mot de l’histoire (prix du terrain, quid de l’obtention « rapide » du Certificat d’Urbanisme etc, ...). Encore eut-il fallut qu’il y eut une fin ?! Armand d’Agrain nous a effectivement appris qu’il n’était nullement question pour lui d’abandonner ce projet, qu’il n’y avait pas de plan B et qu’il s’était engagé personnellement auprès de l’archevêché. N’ayant pas été informé personnellement de la décision de la Foncière (organisme chargé de financer les projets d’Habitat & Humanisme), il estimait n’être au courant de rien et continuait son projet...

Ce même jour, nous savons que l’Archevêque et certains de ses conseillers se sont réunis pour évoquer notamment... le sort de la chapelle.

Devant tant de... coïncidences, nous avons décidé d’appeler Jean-Paul Bourgès, Secrétaire du Conseil d’Administration et coordinateur de la Fédération Habitat et Humanisme qui nous écrivait le 6 janvier : « Ainsi que je vous l’ai communiqué vendredi matin par un message sur votre répondeur, je vous confirme donc ici notre abandon du projet de Maison-Relais sur le terrain du 36 rue Danielle CASANOVA. »

« Monsieur, ayant pris en charge, depuis mi-décembre (C’est à dire du jour où j’ai eu connaissance de l’opposition d’intérêts entre "L’Atelier idéal" et Habitat et Humanisme-Midi Pyrénées à propos de la création d’une Maison-Relais sur le terrain de la rue Danielle CASANOVA) l’examen des points de vue des uns et des autres, j’ai le plaisir de vous informer qu’Habitat et Humanisme renonce à son projet sur cet espace. » confirmait-il à M. Laigle qui s’était ému de notre sort auprès du siège national d’Habitat et Humanisme à Lyon. « Il n’est pas dans notre tradition de bâtir, même des lieux destinés à des personnes en situation d’exclusion, en pratiquant nous-même l’exclusion. Nous poursuivrons donc notre recherche d’un lieu mieux adapté, mais nous ne pouvons pas être à l’origine de la fin d’une expérience comme celle de "L’Atelier Idéal" » .

Fort de ces paroles rassurantes, nous l’avons donc contacté mercredi 24 janvier afin qu’il nous éclaire quant aux propos d’Armand d’Agrain.

« - L’action d’Habitat et Humanisme sur le lieu est-elle arrêtée ? »

Jean-Paul Bourgès nous a bien sûr rassurés ...

« -Oui... la Maison-Relais est abandonnée. Mais... le projet continue (sic) et d’ici quelques jours nous vous ferons une proposition. »

Il est clair qu’ Habitat & Humanisme nous mène en bateau. Qui ment ? Qui décide de quoi ? Autant de questions aujourd’hui sans réponse ... une seule chose est sûre, Habitat & Humanisme souhaite toujours réaliser un projet sur le site de la Chapelle et commence déjà à faire des menaces à peine voilées : « De toute façon, si ce n’est pas à nous que l’Archevêché vend ce lieu, ce sera à un autre promoteur immobilier quelconque, et là, vous ne pourrez rien négocier », nous confiait ainsi M. Bourgès lors de notre dernière conversation ... Une manière de nous avertir que désormais nous n’auront plus le choix car Habitat & Humanisme ne reculera plus ? Les enjeux financiers semblent en effet prendre le pas sur le reste ...

En attendant de connaître leur proposition... nous rencontrerons vendredi 2 février à 11 heures le vicaire général, le directeur de l’association diocésaine et le maréchal chef des logis, qui ont finalement réussis à organiser leurs agendas pour nous rencontrer et faire le point sur la situation de la chapelle.

Bien sûr, la mobilisation continue... Tous ceux qui n’avaient pas eu le temps de nous écrire une lettre de soutien peuvent reprendre hardiment la plume. Nous avons besoin d’un soutien massif.

Vous pouvez également faire des copies de votre courrier ou écrire une lettre spécifique à :

- l’Archevêché, 24 rue Perchepinte, BP 7208, 31073 Toulouse cedex 7 ( à l’attention de Monseigneur Le Gall et de Monsieur Régis Boccard ) ;

- Habitat et Humanisme Midi-Pyrénées, 4 rue du sachet, 31000 Toulouse ( à l’attention de Monsieur de Pradier d’Agrain, Président )

- La direction nationale d’Habitat & Humanisme, 69 chemin de Vassieux, 69300 CALUIRE, federation@habitat-humanisme.org (à l’attention de Monsieur Bernard Devert, fondateur du mouvement et de Monsieur Jean-Paul Bourgès jp.bourges@habitat-humanisme.org )

... pour vous enquérir de notre situation, vous indigner, vous révolter, vous étonner bref ... faire pression !

En attendant la vie de la chapelle continue.

Lundi 29 janvier :
La Relâche accueille les slammeurs et slammeuses toulousain(e)s, en quête de lieu depuis l’expulsion du Clandé, pour une soirée SLAM. Comme d’habitude il y aura de quoi manger et de quoi boire pour pas cher.

Du 13 au 24 février :
Ceux qui ne marchent pas sur les fourmis présentent leur dernière création Negras Tormentas, un spectacle sur la guerre d’Espagne.

De plus, La Relâche accueillera très prochainement

- Jean-Henri Meunier pour une projection d’ "Ici Najac à vous la terre" ou de "La vie comme elle va" au profit du campement toulousain des Enfants de don Quichotte...

- Le Collectif Chiapas pour une réunion publique à propos d’une révolte d’instituteurs au Mexique (Atenco)...

- Enfin, nous organiserons une Relâche sur la situation à Oaxaca.

A suivre sur ce site !

A bientôt

L’Atelier Idéal.