Une place de l’Europe ouverte !
mars 2017

Pétition du comité de quartier Compans-Cafarelli
Association Rue du Canon d’Arcole (ARCA)

Signez la pétition en ligne

Oui au vivre ensemble du futur quartier Béarnais-Brouardel-Europe
Oui à une place de l’Europe point central de vie du futur grand quartier
Oui à ce lieu de rencontres multiples
Non à la privatisation de la place de l’Europe
Non à sa réduction
Non à sa « transformation » en campus universitaire

La Mairie, pour reloger ses services, échange avec ICADE la caserne (vestige du patrimoine militaire toulousain) et un gros tiers de la place de l’Europe, contre un immeuble à Borderouge.

Nous comprenons la nécessité d’améliorer les conditions de travail du personnel municipal,
Nous comprenons qu’il est indispensable d’optimiser la gestion financière de la ville,
Nous comprenons que la présence d’une école high-tech sera prestigieuse pour notre cité,
Pas au détriment du vivre ensemble, présent et à venir.

Cette place, mitoyenne du Jardin Compans, sans voiture, est un des rares espaces libres de Toulouse où les enfants peuvent faire du vélo sans risque, où les rollers, les « crickets » peuvent s’entrainer, c’est un lieu où toutes les générations se retrouvent avant ou après une promenade au jardin, … le succès du vide grenier de début octobre en témoigne.

Le projet pour lequel la Mairie dit avoir l’accord des habitants du quartier, des associations et des toulousains prévoirait, pour l’installation du campus numérique privé INOV :

  • De couper la caserne en deux pour une ouverture depuis la rue de Sébastopol,
  • De construire deux immeubles devant la caserne, côté place, sur la zone de pleine terre,
  • Et deux immeubles séparant la place du jardin Compans,
  • De supprimer des arbres, en échange d’une éventuelle reconstitution d’un alignement

A ce jour, aucun document ni compte rendu n’a été publié alors que le dépôt de permis de construire serait proche.

La surface de la place serait donc fortement réduite (il resterait la surface de la place du Capitole), l’accès depuis le jardin restreint, les arbres replantés où (?) compte-tenu du parking municipal qui est sous la place,

et les étudiants passant d’un côté à l’autre de la place pour leurs activités courantes vont l’investir et, naturellement, la transformer de fait en campus privé.

On nous dit que cette place est bétonnée, inhumaine, désertée.

En réalité, les habitants du quartier ont un réel attachement à la place de l’Europe.

Au cours des différentes réunions de « concertation », des propositions avaient été faites, mais aucune retenue : un marché de producteurs, une végétalisation dans la prolongation du jardin de Compans, des aménagements ludiques, ...

Ces propositions auraient permis de préserver et de consolider la vie de quartier déjà existante, et dans le contexte du futur quartier Béarnais-Brouardel-Europe,

faire de la place de l’Europe le point central de vie du grand nouveau quartier.

Et le campus numérique (école, cité universitaire, co-working) ?

Pourquoi pas en face, de l’autre côté de la rue de Sébastopol, dans ce nouveau quartier.

Nous espérons vivement être entendus :


Non au démantèlement de la place de l’Europe et à sa privatisation
Oui à un espace de vie partagé.

Signez la pétition en ligne

Association Rue du Canon d’Arcole (ARCA)