La parenthèse de l’horloge sans aiguille,

c’est quand les marins rentrent au port et lâchent prise.

C’est au pied du mur qu’on voit l’escargot.

Tu sors de chez toi, t’es lent. Tu pivotes...


les lundis de 18h à 22h ...

à la Chapelle,

36 rue Casanova, à Toulouse

Lecture nomade avec Alain Béhar
lundi 25 mars 2019

Lundi 25 mars 2019, La Chapelle accueille Alain Béhar pour un lecture nomade :

La Clairière du grand n’importe quoi

C’est une sorte de conte, à conter, sur un plateau ou sous un arbre... Il y est question entre autres choses d’une Afrique fantasmée, de catastrophes planétaires en tous genres, de gens qui migrent vers l’imaginaire et d’un grand bateau en papier qui accueille tous les métissages. C’est sous forme de lectures nomades qu’Alain Béhar donne rendez-vous au public toulousain dans différents lieux de la ville pour un moment insolite où la parole s’étend.

Extrait
"En 2043, il semble qu’un truc en général s’est détraqué plus vite qu’on ne le pensait en particulier, et pas du tout comme on croyait le savoir. Il y a eu une inversion du système des vents des courants et des flux. Quoi qu’on en pense, ça reste difficile à concevoir sur un seul niveau de réalité. L’évolution inéluctable des tendances fâcheuses, peut-être, la colère des poissons, la fin d’un cycle prévisible ou bien la vérité des trous noirs, on n’en sait rien… Tout cela invite à rester modeste, à tous les niveaux… Peut-être simplement une image folle dans le mauvais rêve d’un autre, ou un essai atomique de trop dans les profondeurs des Bermudes... Peut-être à cause d’un chef idiot du Levant du nord ou bien d’un autre vers le Couchant très à l’ouest. On ne sait pas. La terre, en tous cas, s’est mise à tourner sur elle-même dans l’autre sens et autour d’autre chose. De temps en temps. On a dû reconsidérer le sens qu’on donnait au mot « sens », vivre irrégulièrement parfois à l’endroit parfois à l’envers et prendre l’habitude des catastrophes en tous genres, n’importe où n’importe quand …"

Alain Béhar, La Clairière du grand n’importe quoi

de et avec Alain Béhar | dramaturgie Marie Vayssière | Compagnie Quasi

À titre personnel ou avec sa compagnie Quasi, Alain Béhar a été associé à La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, au Théâtre des Bernardines et à la Scène nationale du Merlan à Marseille, à la Scène nationale de Sète, au théâtre de Clermont l’Hérault. Actuellement au CDN de Montpellier et au Théâtre du Bois de l’Aune à Aix en Provence. Il est lauréat de la Villa Medicis hors les murs. Il a écrit et créé une dizaine de pièces depuis 2000. Il intervient par ailleurs régulièrement dans des contextes de formation, dans des écoles et à l’université.

Cet évènement est organisé en partenariat avec le Théâtre Garonne dans le cadre du Festival IN EXTREMIS 2019.

Alain Béhar réalisera ses lectures nomades dans les lieux toulousains suivants :

Mercredi 20 mars : L’anartiste
Jeudi 21 mars : Le refuge
Vendredi 22 mars : Médiathèque St-Cyprien
Samedi 23 mars : L’estaminot
Dimanche 24 mars : Chez Nanon
Lundi 25 mars : La Chapelle
Mardi 26 mars : Association Valentin Hauy

et comme tous les lundis : ouverture du bar, du coin soupe, de la table de livres et de revues militantes du KIOSK, et du micro pour un édito du collectif Démosphère Toulouse !

Venez profiter des canapés, retrouver vos ami·es et surtout vous informer de l’actualité militante toulousaine ...

Entrée libre, bar et restauration toujours à petits prix ...

Ouverture des portes dès 18h avec les distributions des légumes de l’AMAP (dans laquelle il reste encore des places à prendre !).

« Si vous êtes intéressé·e et motivé·e pour participer au collectif d’organisation de ces soirées du Lundi, retrouvez-nous dès ce dimanche à partir de 16h pour un temps de cuisine collective et d’installation de la salle ! ... n’hésitez pas à nous écrire sur : »

contact (at) atelierideal.lautre.net